Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Ma Commune / Autres services / Centre Public d'Action Sociale / Déclaration de Politique Sociale de 2019 à 2024
Actions sur le document

Déclaration de Politique Sociale de 2019 à 2024

C.P.A.S. de Frameries – Déclaration de Politique Sociale

Introduction

 

Les missions dévolues aux CPAS des différentes communes de Belgique sont à la fois similaires et excessivement diversifiées. Similaires dans leurs missions légales et dans les objectifs de soutien et d’activation sociale, mais également diversifiées dans leur manière d’agir et dans les objectifs spécifiques que se fixe chaque CPAS en fonction de sa propre réalité de terrain.

Le CPAS de Frameries a, de tout temps, évolué afin de rencontrer pleinement à la fois ses missions légales et les besoins spécifiques de sa population. Les nombreux services développés en sont à la fois le témoignage et le résultat de cette politique résolument volontariste.

Le contexte actuel, caractérisé par une dégradation de la situation socio-économique et un manque de plus en plus criant de moyens pour les services publics, ouvre des perspectives sombres. Les défis sont nombreux, à nous de les relever.

L’objectif du CPAS de Frameries, pour la mandature 2019-2025, est de poursuivre dans cette voie tracée depuis plus de 40 ans : soutenir au mieux l’ensemble des citoyens de Frameries tout en posant de nouveaux gestes de solidarité et en assurant, dans le même temps, la viabilité de l’institution.

Un politique active en faveur des plus fragilisés

L’aide aux personnes, sous toutes formes, constitue l’ADN même des CPAS. Ces dernières années, le CPAS de Frameries, comme bon nombre de CPAS, a vu à la fois son public cible croître de manière excessive mais également la diversité des situations rencontrées s’élargir de manière importante. Rien que pour l’octroi du RIS, le CPAS de Frameries a vu le nombre de personnes bénéficiaires passer de 293 en 2014 à 557 fin de l’année 2018. Et la situation continue de se dégrader…

La première mission pour cette mandature sera de continuer à assumer pleinement et activement les missions légales du CPAS tout en préservant l’équilibre financier général et la pérennisation des autres services du CPAS. Cet objectif, en tant que tel, constitue déjà un défi d’une importance capitale.

De manière plus spécifique, le CPAS de Frameries complètera ou renforcera son action sociale dans différents domaines.

En matière d’aide générale, tout d’abord, les synergies avec les services publics de proximité, notamment communaux, seront renforcées afin d’améliorer la détection des situations sociales difficiles ou urgentes.

Le CPAS de Frameries renforcera le pôle « énergie » au sein du service social notamment via l’amélioration de la qualité des suivis individualisés et en mettant sur pied des collaborations avec des experts externes spécialisés dans le domaine de l’énergie qui pourraient apporter une plus-value  notamment dans le cadre de visites à domicile. De plus, un programme de formation à l’attention des assistants sociaux leur permettrait, sur base d’un apport de connaissances techniques, lors des visites, d’identifier les dysfonctionnements énergétiques, les comportements et/ou appareils énergivores,…

De même, la mise en place d’un service « atelier administratif » permettant aux usagers de devenir plus autonomes en les aidant à compléter par eux-mêmes leurs démarches administratives est étudiée. Cette démarche aurait pour objectif de renforcer l’autonomie des bénéficiaires.

Concernant l’épicerie sociale, la CPAS de Frameries entend intensifier la vente en donnant la possibilité à nos bénéficiaires d’acheter des marchandises à des prix réduits  par rapport aux commerces locaux et dynamiser la mise en place d’un vestiaire social. En partenariat avec la commune de Frameries, le CPAS participera activement à la mise en place de bourses à thèmes, comme par exemple pour le matériel scolaire, sportif,...

Enfin, le CPAS de Frameries, afin de lutter plus efficacement contre le surendettement, renforcera le service de médiation de dettes en gérant dorénavant des règlements collectifs de dettes en partenariat constant avec le Tribunal du Travail.

En matière d’insertion, le CPAS poursuivra sa politique particulièrement active en matière d’insertion socio-professionnelle. L’objectif est d’activer, en moyenne, 110 personnes via des emplois « article 60 » ou « article 61 ». Dans le même temps, une veille active en matière de programme de soutien sera assurée afin de pouvoir poursuivre les aides via les fonds européens (programme « femmes autonomes » et « actions jeunes pour l’emploi »), voire compléter ce soutien au travers d’autres programmes.

Une attention particulière sera donnée à la diversification des partenariats avec des structures publiques et privées afin d’accroitre notre offre de service pour les personnes suivies en insertion professionnelle, dans le but de pouvoir planifier au mieux l’accompagnement et la réalisation des objectifs liés aux projets individualisés d’intégration sociale.

Dans le même ordre d’idée, il convient d’intensifier la préparation des bénéficiaires à la mise au travail et à la formation par une politique proactive de suivi basée sur la prise de responsabilité de chaque acteur à chaque niveau. Par la suite, il y a lieu d’encourager les partenariats  permettant d’éviter le retour  prématuré de bénéficiaires tout juste réinsérés dans le marché du travail.

En matière d’insertion sociale, l’objectif principal sera de réorienter certains profils non concernés par un seuil  d’employabilité vers des partenaires plus rompus à la gestion de ces publics en recherche d’activités purement occupationnelles en vue d’un raccrochage social.

Un politique active en matière d’accueil et de logement

Le besoin en logements dignes et abordables reste une des préoccupations majeures des citoyens confrontés à un problème social. Il existe de nombreux acteurs et partenaires qui, chaque jour, recherchent et proposent des solutions à ces problèmes, en particulier les sociétés de logements sociaux et les agences immobilières sociales. Le CPAS de Frameries entend également intensifier sa politique d’accueil et de logement.

Tout d’abord, le CPAS entend analyser la possibilité de se doter de logements de transit supplémentaires en sus des neuf logements de ce type déjà existants. Ces logements de transit, outil indispensable, seront dédicacés en priorité aux familles monoparentales et/ou victimes de violences conjugales.

Un renforcement de nos partenariats en matière de logement sera opéré, notamment via la mise en place d’une permanence de l’immobilière sociale « Toit & Moi »  à l’attention des candidats locataires. Les permanences ayant lieu actuellement sur Mons, notre population interpelle de plus en plus  le service d’aide générale pour introduire une demande auprès de la société, vérifier leur dossier,… Cette permanence pourra accentuer notre collaboration auprès de l’immobilière sociale et réponde de manière plus proactive aux questions de la population candidate à un logement.

 

Enfin, nous continuerons à être un partenaire de premier plan de l’agence fédérale FEDASIL afin d’accueillir au mieux et dans des conditions optimales les candidats réfugiés arrivant dans notre pays. Notre volonté est de maintenir, voire de renforcer, ce partenariat en fonction des besoins exprimés par FEDASIL.

Un politique active en faveur des juniors

L’accueil des enfants en crèche constitue une des missions essentielles du CPAS de Frameries. Suite à la construction d’une nouvelle crèche de 48 places sous la mandature précédente, il convient de poursuivre le travail d’amélioration de cet accueil au profit de nos bambins.

Pour ce faire, il convient de poursuivre l’amélioration du carnet de procédures et d’attitudes pédagogiques communes à l’ensemble des équipes afin de  mieux structurer les relations au sein de l’équipe et mieux structurer la prise en charge des enfants. De même, la communication actuellement utilisée entre l’équipe et les parents sera revue afin d’améliorer encore le lien étroit qui doit exister entre eux.

La possibilité d’ouvrir la crèche à des personnes bénévoles sera par ailleurs envisagée avec l’ONE. L’objectif est de permettre aux personnes de mettre à profit leur ressources/compétences et permettre au milieu d’accueil de garder une ouverture sur le monde qui l’entoure.

Un politique active en faveur des seniors

Le vieillissement de la population est un phénomène croissant mais cependant heureux. Maintenir le plus possible nos seniors dans des conditions de santé et de bien-être constitue assurément un des défis de cette mandature.

Les deux maisons de repos du CPAS de Frameries constituent un des fleurons de notre institution. Notre objectif consiste à améliorer sans cesse l’accueil, l’accompagnement, le cadre de vie et les soins prodigués à nos pensionnaires.

Tout d’abord, la rédaction et la mise en place d’un projet de vie globale à l’institution seront réalisés en étroite intelligence avec les résidents. Parallèlement, la rédaction et la mise en place d’un projet de vie spécifique aux USPD accueillant des personnes ayant des troubles cognitifs seront également réalisés.

Dans une optique d’amélioration continue des soins, le passage à 100% à l’informatisation des soins en maisons de repos sera terminé durant la mandature. De même, l’acquisition de matériel de gestion et financier des maisons de repos sera réalisé.

La qualité de vie des résidents sera une priorité absolue. Dans cette optique, différents projets verront le jour. Tout d’abord, un plan nutrition sera mis en place en partenariat avec la cuisine afin d’envisager diverses actions comme le régime hyper protéiné de manière naturelle, le finger food,… De même, un projet de médiation animale sera mené dans un premier temps aux unités spécifiques. En fonction du résultat de l’expérience, une généralisation de cette médiation animale sera envisagée. Enfin, la mandature verra un renforcement de la collaboration avec l’AVIQ afin de construire un projet d’institution cohérent et de qualité au profit de nos résidents.

Afin de rendre encore plus agréable le cadre de vie, différents aménagements seront mis en chantier. Notamment, aux Bosquets, la cour intérieure sera pavée et agrémentée de divers éléments comme des bancs, jardinières et plantations. De même, l’aménagement du jardin et des chemins pour y arriver seront finalisés afin que les résidents, et surtout des résidents à mobilité réduite, puissent s’y rendre. Aux Ecureuils, l’aménagement d’un jardin thérapeutique avec un accès permanent pour les résidents sera réalisé. Ce jardin permettra à nos résidents les moins mobiles de se retrouver dans un environnement ouvert et sécurisé afin de redécouvrir un certain sentiment de liberté.

Par ailleurs, la volonté sera d’ouvrir encore plus les maisons de repos vers l’extérieur, d’organiser des activités conjointes avec les écoles communales et de participer plus activement aux activités organisées par l’administration communale, la centre culturel, l’académie de musique… Le partenariat avec la Commune sera dès lors renforcé en priorité sur cet aspect notamment en amenant l’offre culturelle au sein des maisons de repos. De même, le recours au bénévolat afin d’améliorer encore le contact de nos résidents avec l’extérieur sera soumis à l’analyse.

Mais la politique en faveur des seniors ne se limite pas aux seules maisons de repos. Concernant nos autres aînés, en complément de la politique menée au niveau communal, la mise en place d’un service « maintien à domicile » (mise en place de repas, d’AIFA, d’administrateurs de biens/personne, contacts avec les familles, les médecins traitant, les hôpitaux,….) et la mise en place d’un service « charnière » entre le départ du domicile et l’arrivée en maison de repos seront analysés. Ces nouveaux services auront également un rôle relais auprès de nos partenaires (administration communale, police, hôpitaux, mutuelles,…).

Un politique active en faveur de notre santé

Maintenir un niveau sanitaire optimal et bénéficiant à tous est un des rôles majeurs de l’Etat. Le CPAS de Frameries assure, pour son territoire, une partie de cette mission primordiale. La volonté sera de renforcer encore l’apport du CPAS à cette mission louable et de première importance dans notre région, au cœur du Hainaut, dont le niveau de santé constitue un des points faibles.

Tout d’abord, le développement de la maison médicale se poursuivra afin de permettre à toutes les personnes ayant le plus de difficultés à se soigner, mais de manière générale à toute la population framerisoise, de pouvoir accéder à des soins de qualité à coût réduit. Ce développement sera accompagné du développement de projets de santé communautaire via la maison médicale (campagnes de dépistage du cancer, du diabète, campagne de sensibilisations et prévention,…).

La santé de nos enfants est et restera une priorité du CPAS de Frameries, dès lors la médecine scolaire, notamment le travail de prévention, sera poursuivie afin de couvrir les besoins spécifiques de la population infantile. Dans cette optique, des partenariats avec d’autres institutions seront analysés.

Un politique active en faveur des générations présentes et futures

Le CPAS de Frameries s’inscrit, depuis la mandature précédente, résolument dans une logique de développement durable. Cette orientation, concrétisée dans les différentes actions menées par le CPAS, s’est déclinée principalement par le développement d’un potager social, des investissements économiseurs d’énergie et de production d’énergie renouvelable.

Le CPAS de Frameries se veut dès lors un acteur de premier plan du développement durable du territoire de Frameries et un partenaire essentiel de la Commune dans sa volonté d’orienter Frameries vers un avenir décarbonné.

Afin de renforcer sa politique durable, le CPAS de Frameries continuera sa politique d’investissement économiseur d’énergie notamment via la réalisation de travaux d’isolation et d’étanchéité de la toiture du bâtiment administratif ainsi que l’isolation des Bosquets via le remplacement des châssis. De plus, en fonction des besoins énergétiques des bâtiments, la construction d’autres installations de production d’énergie renouvelable sera envisagée.

Le projet de potager social du CPAS sera renforcé via l’acquisition de nouvelles terres agricoles. La volonté est de renforcer ce projet essentiel en permettant à un nombre croissant de personnes en réinsertion sociale de cultiver leurs propres légumes. De plus, la production de fruits et légumes sera augmentée afin de couvrir, voire dépasser, les besoins propres du CPAS, par le renfort des équipes existantes par du personnel en réinsertion professionnelle. La certification de cette production sera étudiée et réalisée afin de garantir un circuit de production totalement « bio ». En surplus, une légumerie sera installée afin d’optimaliser la production journalière du potager à destination de la cuisine centrale.

 

Le développement durable de Frameries passe également par des services de proximité qui correspondent aux besoins des citoyens. Dans cette optique, les services à la population (IDESS, SAM, Espace R, repas scolaires et à domicile,…) feront l’objet d’une analyse poussée afin de les rendre encore plus en phase avec la demande citoyenne et la réalité de terrain.

Un politique active en faveur du personnel et de l’administration

Le CPAS de Frameries doit faire face à de nombreux défis et doit, dès lors, réaliser de nombreuses missions. Afin d’atteindre ces objectifs ambitieux, le CPAS peut compter sur un personnel de qualité particulièrement dévoué malgré le contexte de travail de plus en plus difficile.

Atteindre les objectifs repris dans cette déclaration ne sera possible que si le CPAS de Frameries continue de créer les conditions de travail les plus confortables possibles pour son personnel. Ceci constitue un objectif en soi qui fait partie intégrante de cette déclaration.

Tout d’abord, le plan d’actions issu de l’enquête psychosociale réalisée sous la mandature précédente sera mis en place intégralement.

Concernant l’organisation du personnel, un nouvel organigramme des services sera soumis au Conseil du CPAS avec, en complément, la finalisation de la révision des descriptions de fonctions nécessaires au bon fonctionnement des services. Enfin, en collaboration avec les organisations syndicales, une actualisation du règlement de travail sera entamée.

Dans un souci d’amélioration constante des services, un plan de formation des agents du CPAS sera mis en place tant en ce qui concerne les compétences techniques que comportementales. Des formations favorisant le bien-être au travail seront également envisagées.

De même, un partenariat plus poussé avec l’administration communale sera mis en œuvre et la collaboration de différents services (travaux, GRH, marchés publics,…) sera renforcée.

Enfin, une informatisation croissante des services verra le jour notamment via l’acquisition de programmes informatiques concernant notamment la gestion des absences et la gestion des courriers.

De meilleures conditions de travail passent inévitablement par une amélioration du cadre de travail. En ce sens, de nombreux investissements seront réalisés dans les bâtiments du CPAS. Tout d’abord, une nouvelle cuisine centrale sera construite afin de  répondre aux besoins de chaque service du CPAS et aux normes en vigueur. En complément, la réhabilitation de l’ancien bâtiment afin de le remettre au niveau des dernières normes en vigueur sera réalisée. En parallèle, la buanderie et le local technique seront réaménagés afin d’améliorer les conditions de travail du personnel.

Un politique active en matière financière

Le CPAS de Frameries, en qualité d’entité consolidée de la Commune, continuera à être un partenaire loyal et de confiance de celle-ci dans sa mission de retour à l’équilibre financier. Malgré le contexte budgétaire de plus en plus difficile pour les CPAS, le CPAS de Frameries cherchera activement, les voies et moyens financiers les plus efficaces possibles dans la réalisation de ses missions. Le CPAS participera également activement et loyalement aux travaux budgétaires et de reporting pesant sur la Commune, notamment vis-à-vis du CRAC et de la région wallonne.

Fondamentalement, le CPAS de Frameries continuera, de manière constante, à réviser et adapter ses procédures pour une meilleure efficacité et une préservation accrue des intérêts financiers de l’institution. Une attention particulière sera mise sur les procédures de récupération des créances et sur la gestion active de la dette.

En tous les cas, le CPAS de Frameries poursuivra sa veille active en matière de recherche de nouveaux moyens financiers, complémentaires à ceux existants, pour répondre aux besoins réels de la population framerisoise et lui rendre le meilleur service possible.

Centre Public d'Action Sociale
Rue du Chapitre, 1 
7080 FRAMERIES

Tél : 065/397 900
Fax : 065/397 916
 


Les services administratifs sont accessibles du lundi au vendredi de 8h30 à 12h00 et de 13h30 à 16h00