Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Ma Commune / Vie Politique / Programme de Politique Générale
Actions sur le document

Programme de Politique Générale

 

 

Programme de politique générale

2013 – 2018

Commune de  Frameries

Préambule

La Commune de Frameries, comme d’autres Communes de la région, a été durement touchée par la disparition des différents charbonnages et industries lourdes dans le courant des années 60. La stratégie développée depuis plus de 20 ans commence à porter ses fruits et cela se traduit notamment par le redressement socio-économique de notre Commune et l’augmentation de notre population.

La majorité PS-MR, issue des élections du 14 octobre 2012, est déterminée à poursuivre ce redressement et à tout mettre en œuvre pour assurer le bien-être et l’épanouissement de l’ensemble de la population framerisoise, à travers une politique équilibrée en matière de développement économique, d’action sociale, de sécurité et d’embellissement du cadre de vie. Les priorités fixées par la nouvelle majorité dans cette Déclaration de Politique Générale s’insèrent très clairement dans une perspective de développement durable à long terme pour notre Commune.

L’équipe PS-MR aura ainsi pour objectif majeur de mener une politique volontariste en matière de développement économique et d’action sociale. Attirer de nouvelles activités dans notre Commune sera une des clés de voûte de l’action de la majorité au cours des six prochaines années. Le développement rural et touristique des villages d’Eugies, Sars-la-Bruyère et Noirchain, via l’opération de développement rural viendra consolider la volonté de la majorité de renforcer l’attractivité de notre entité. En matière d’action sociale, la majorité s’attachera à renforcer les liens intergénérationnels, à offrir des structures et services nécessaires au développement de tous et à lutter contre les discriminations et l’isolement au quotidien de toutes les catégories de notre population. En effet, c’est de cette manière que pourra se construire une société plus égalitaire, plus solidaire, plus riche de ses diversités et où chacun pourra trouver sa place et s’épanouir au sein de la collectivité mais également en tant qu’individu avec ses propres désirs et aspirations. La jeunesse sera également au centre de l’attention via la mise en place d’une politique volontariste en la matière. Cette action sociale constitue un pilier indispensable au développement harmonieux de l’ensemble de notre population, le ciment nécessaire à l’instauration du « Mieux Vivre Ensemble » dans notre Commune.

Le bien-être de nos concitoyens constitue d’ailleurs à ce titre la deuxième priorité de la majorité. Cela passe notamment par la préservation d'un cadre de vie de qualité, accueillant et paisible. Les élus PS-MR feront dès lors en sorte que chaque citoyen puisse être fier de son cadre de vie et qu'il participe à sa préservation. De nombreuses initiatives en ce sens seront donc menées, notamment dans les domaines de la sécurité et de la propreté. La majorité s'engage à investir d'avantage dans les espaces publics et les parcs communaux de notre entité. Par ailleurs, la rénovation urbaine sera poursuivie et étendue à d'autres quartiers de notre entité, de même que les actions visant à accroître l'offre de logements et à favoriser l'accès à la propriété pour le plus grand nombre, et en particulier les jeunes ménages.

Parce que l’émancipation du citoyen constitue enfin la troisième ligne directrice de l’équipe PS-MR, la majorité mettra en place des initiatives novatrices pour favoriser un enseignement de qualité et le renforcement de l’accueil extra-scolaire. La coalition se concentrera aussi sur le développement du sport dans notre Commune, notamment via une politique visant à généraliser la pratique du sport pour tous et l’amélioration des infrastructures pour les clubs de notre entité. Enfin, elle proposera également une programmation culturelle accessible à tous et ambitieuse, notamment dans la perspective de « Mons 2015, Capitale européenne de la Culture ». A cet effet, la création d’une salle multifonctionnelle serait de nature à compléter les nombreuses actions qui seront menées dans ce domaine pour renforcer le pôle culturel de notre Commune.

Pour répondre à ces différentes préoccupations et afin de rendre possible le financement de ces projets, la majorité poursuivra sa recherche incessante de différentes subventions, à tous les niveaux de pouvoir. Egalement, une administration efficace, rapide et de qualité est une condition sine qua non pour offrir au citoyen la qualité de service qu’il est en droit d’attendre de tout organisme public. La majorité veillera donc à ce que les services de notre Administration puissent viser l’excellence, pour un service au citoyen irréprochable.

Dans un contexte économique et financier difficile, la majorité s’attèlera à poursuivre l’application du plan de gestion et à maîtriser les finances communales afin de retrouver l’équilibre budgétaire dans les plus brefs délais.

Rendre notre commune encore plus attrayante, attirer de nouveaux habitants et de nouvelles activités créatrices d’emplois durables, faciliter les rapports entre l’administration et le citoyen, renforcer la sécurité, la cohésion sociale et l’implication du citoyen dans la préservation du cadre de vie framerisois, tels sont les objectifs majeurs que s’est fixée la majorité PS-MR durant les six prochaines années, pour assurer à Frameries et à toute notre population un avenir serein et maîtrisé. Cet avenir se construira dans une logique où les trois piliers du développement durable que sont l’économie, le social et l’environnement sont respectés et se renforcent l’un l’autre grâce aux différentes politiques qui seront mises en place, avec le souci constant d’y associer toutes les composantes de notre population.

1. Développement économique et Emploi

Une politique économique prospective et volontariste est absolument indispensable car elle favorise la création d’activités et d’emplois durables, par l’implantation de nouvelles entreprises et de nouvelles surfaces commerciales. Dans la conjoncture difficile que nous connaissons actuellement, la majorité PS-MR entend soutenir les entreprises avec un ancrage local fort et développer l’esprit d’entreprendre en multipliant les aides pratiques et administratives aux jeunes entrepreneurs dans la phase critique de démarrage de leur projet.

La coalition en place réunira les conditions nécessaires à l’implantation de nouvelles entreprises et PME sur notre territoire (en partenariat avec les différents acteurs sectoriels que sont l’IDEA, la Mission Régionale pour l’Emploi Mons-Borinage, la Maison de l’Emploi, …) et poursuivra le dialogue permanent avec le monde entrepreneurial et commercial de notre tissu économique local. Elle veillera en outre à activer différents mécanismes visant à la réinsertion professionnelle des demandeurs d’emploi.

L’emploi, facteur essentiel de cohésion sociale et de bien-être

Augmenter le volume d’emplois dans le contexte de crise que notre époque traverse actuellement est un des défis majeurs auxquels la majorité entend s’attaquer sans relâche et avec détermination. Même si la politique de l’emploi dépend essentiellement des niveaux fédéral et régional, le pouvoir communal entend mener une politique volontariste dans ce domaine.
Frameries accueille sur son territoire plusieurs outils d’aide à l’emploi et à la réinsertion professionnelle tels que la Maison de l’Emploi, la Mission Régionale pour l’Emploi de Mons-Borinage, une Agence de Développement Local, l’Agence Locale pour l’Emploi, sans oublier le service d’insertion socioprofessionnelle de notre CPAS. Nous veillerons ainsi à renforcer et à dynamiser la coordination entre ces différents acteurs de terrain mais également à mettre en place des synergies avec les opérateurs de formation publics et privés (FOREM, centres de validation des compétences, ASBL permettant l’obtention du permis de conduire à des conditions démocratiques, …) pour permettre aux demandeurs d’emploi de notre entité de bénéficier d’un accompagnement intensif et personnalisé, avec une orientation privilégiée vers les secteurs et métiers d’avenir qui répondront aux défis de l’économie de demain.
Dans le dialogue mis en place avec le monde entrepreneurial et les investisseurs potentiels,  nous veillerons à les sensibiliser et les inviterons à travailler avec les structures d’aide à l’emploi régionale et locale, et en particulier avec la Mission Régionale pour l’Emploi de Mons-Borinage.
L’économie sociale est aussi un bassin non négligeable de gisements d’emplois locaux pour les métiers d’avenir. Nous pensons notamment au secteur des services aux personnes âgées et à la famille. Nous veillerons donc à renforcer les partenariats entre les structures de première ligne d’aide à l’emploi et les agences conseil spécialisées en économie sociale pour favoriser la reconversion et l’activation des demandeurs d’emploi dans les métiers de demain.

Cette politique proactive en matière d’aide à l’emploi doit s’accompagner d’une ambition pour Frameries visant à la création d’activités économiques durables sur notre territoire.

La création d’activités et le développement commercial, éléments pivots d’une politique économique dynamique et prospective

La création d’activités nouvelles est une condition sine qua non pour renforcer et dynamiser le développement économique de notre Commune. A cet effet, la majorité entend poursuivre le développement des zonings industriels et artisanaux situés sur le territoire framerisois, en collaboration avec les services de l’IDEA. Elle entend aussi améliorer l’accueil et la stratégie visant à attirer de nouveaux investisseurs, notamment via la réalisation d’une brochure de présentation de Frameries à destination de ces derniers, brochure qui aura pour objectif d’exposer les atouts de notre Commune et les perspectives de développement économique qui s’offrent aux investisseurs sur notre entité. Nous mettrons donc tout en place pour accompagner de manière systématique toute personne désireuse de créer son activité à Frameries. Notre Agence de Développement Local en sera un des outils essentiels.

En outre, en termes de développement commercial, nous allons mener une politique tout à fait  innovante à l’échelle wallonne, par la création d’une « maternité commerciale ». Cette « maternité commerciale » permettra d’accueillir et favoriser l’éclosion de nouveaux commerces dans des locaux publics de qualité pendant une période de temps déterminée, et ce, à un prix inférieur à celui du marché, afin d’aider les nouveaux commerçants pendant la phase critique de démarrage de leur projet.  Cette « maternité commerciale » sera au cœur d’un complexe multifonctionnel, beaucoup plus vaste et à l’allure moderne, qui sera situé dans le centre-ville de Frameries et accueillera de nouvelles surfaces commerciales. De la sorte, l’offre commerciale sur l’entité et la qualité du commerce local seront toutes deux renforcées. Cette stratégie visant à élargir le mix commercial et à consolider le maillage commercial de notre Commune sera complétée par la réhabilitation de l’ancien complexe du « Family Center » de la rue de l’Industrie, créant ainsi le chaînon manquant pour relier les centres-villes de Frameries et de La Bouverie.

Après les importants travaux de rénovation des rues des Alliés et Désiré Maroille et ceux de la rue de La Libération, la majorité amplifiera la redynamisation du commerce local, afin d’inscrire Frameries sur la voie de la modernité et placer notre Commune dans l’espace régional en tant que troisième pôle commercial spécialisé, aux côtés de Mons et de Saint-Ghislain. En effet, l’activité commerciale est fondamentale pour l’attractivité de toute ville : non seulement elle génère des emplois et de l’activité économique, mais  le commerce entraîne également avec lui convivialité et animation dans le centre-ville. Son rôle économique et social est donc indéniable dans la vie d’une Commune et de ses habitants. Redynamiser les centres-villes commerciaux présents sur notre entité dans un souci de développer un commerce de qualité et de proximité permettant de favoriser les circuits courts, tel est donc l’objectif principal de la majorité en la matière.
Dès lors, pour favoriser la dynamique commerciale et renforcer l’image attractive de Frameries, nous mettrons sur pied une journée dédiée au commerce local et aux entreprises locales et nous susciterons une adaptation des horaires des administrations, des commerces et des sociétés de service au profit des personnes actives, afin qu’elles puissent bénéficier de services et de biens de qualité en-dehors des horaires classiques de bureau. Nous poursuivrons également notre soutien financier pour les commerçants, notamment lors de grands travaux d’infrastructures.
Dans cette même optique, nous augmenterons la capacité de stationnement dans le centre-ville de Frameries, par la création d’un parking souterrain de près de 100 places.  Nous mettrons en place également une gestion rationnelle de l’offre de parking en centre ville.

 

2. Sécurité-Propreté-Mobilité

Sécurité et  prévention: des exigences naturelles, des défis constants…

 Chaque citoyen doit pouvoir vivre en paix et en sécurité ! C’est précisément pour cette raison que la majorité PS-MR prendra toutes les mesures nécessaires en matière de protection des personnes et des biens pour que Frameries reste une commune où il fait bon vivre.
Dans la mesure du possible, elle mettra en particulier l’accent sur la prévention, qui reste la meilleure des mesures de sécurité. A cet égard, elle renforcera les moyens de la police de proximité, consolidera la présence d’agents dans les quartiers. 
La sécurité, c’est l’affaire de tous ! Par une présence accrue de policiers, combinée aux services de prévention et à l’organisation de réunions dans les différents quartiers, dans une optique de démocratie participative, le citoyen sera associé à la réflexion sur la sécurité. Cette collaboration entre les différents services communaux, la Police et les citoyens poursuivra différents objectifs : amplifier la lutte contre les incivilités, accentuer la sécurisation des zones commerciales et d’habitat, veiller à la sécurité d’un quartier en identifiant ses points noirs et aboutir à l’élaboration de « contrats de quartier ».
Par ailleurs, quels que soient l’effectif policier ou la présence des gardiens de la paix, ces derniers ne pourront pas assurer une présence de chaque instant en tous lieux sensibles. Pour cette raison, la majorité encouragera l’utilisation pertinente de caméras de surveillance aux endroits stratégiques de notre entité. Il s’agit d’un moyen de prévention efficace contre la délinquance et les auteurs d’incivilités, dont les actes pèsent lourdement sur les deniers de la collectivité.
En outre, pour tous les délits et incivilités divers, la majorité renforcera les moyens visant à identifier les auteurs de ces actes qui empoisonnent le quotidien de toute notre population.
Enfin, nous renforcerons, avec les services de police, notre action afin de rencontrer les priorités du plan zonal de sécurité : lutte contre les vols dans les habitations, lutte contre la toxicomanie, lutte contre l’insécurité routière et lutte contre les incivilités.

La mobilité, enjeu majeur pour la sécurité

La mobilité sera intégrée dans une vision globale et transversale liée au développement local et au confort du citoyen. La majorité placera la mobilité et la sécurité au cœur de la politique communale de développement territorial et de protection du cadre de vie.

De nombreuses initiatives en ce domaine seront initiées.

Ainsi, il est à pointer que la sécurité routière restera une priorité fondamentale. A cet égard, la Majorité prône la mise en place de mesures de circulation et de mobilité plus adaptées aux besoins des citoyens, avec une attention particulière aux usagers les plus vulnérables (enfants, séniors, personnes à mobilité réduite mais également les « deux roues ») notamment par la mise en place d’un plan communal de lutte contre l’insécurité routière, la création du système des « anges gardiens » (personnes âgées) aux abords des écoles. Les mécanismes de lutte contre l’insécurité routière seront dès lors renforcés, par exemple en optimalisant les dispositifs visant à ralentir la vitesse sur le territoire communal (ralentisseurs, déviations, panneaux indicateurs plus visibles…), en renforçant la répression (promouvoir davantage de radars fixes et mobiles).

Aussi, il est à mettre en exergue que la Commune améliorera la fluidité et la sécurité du réseau routier en amplifiant la coordination supracommunale (Province, Région, Commune). En outre, en collaboration avec les TEC, la commune étudiera la mise en place d’une offre de transport pour relier les quartiers mal desservis aux centres urbains.

Dans un autre registre, la majorité sera attentive, par une politique adaptée, à renforcer tout ce qui pourrait favoriser la mobilité douce et  veillera, là où c’est possible,  à aménager davantage de parkings au sein des différents quartiers de la Commune.

Un environnement propre, agréable et accueillant pour une Commune plus attractive

La propreté publique est un élément essentiel de la qualité de vie. Maintenir la propreté du territoire et son embellissement est une priorité pour la majorité. Pour y parvenir, plusieurs actions concrètes seront réalisées :

  • 1)      Améliorer l’organisation des collectes de déchets par la société gestionnaire, tout en maîtrisant le coût du service ;
  • 2)      Réaménager et embellir les espaces publics et les parcs communaux ;
  • 3)      Mener des actions de sensibilisation au développement durable, aux économies d’énergie et à la lutte contre toute forme de pollution ;
  • 4)      Renforcer la lutte contre l’incivilité et la malpropreté par des contrôles plus nombreux et appliquer une répression accrue en matière de sanctions.

Les instances communales entendent renforcer les initiatives de prévention par la sensibilisation, l’information, l’éducation des jeunes et de l’ensemble des habitants sur les problèmes de propreté publique afin d’encourager les citoyens à participer activement à une meilleure gestion de leur environnement.

 

3. Action sociale

Action sociale et égalité des chances

La solidarité est une valeur partagée par les deux composantes de la majorité qui agira au mieux afin de permettre à chacun d’avoir la possibilité de vivre dans la dignité.
La société est en constante mutation et de nouveaux défis sociaux apparaissent sans cesse : familles monoparentales, couples surendettés, personnes sans emploi, nouvelles formes de pauvreté, personnes isolées, violences intrafamiliales et conjugales …. Ce sont des réalités quotidiennes auxquelles la majorité doit faire face avec détermination. Certes, la Commune ne pourra pas résoudre seule l’ensemble des problèmes mais elle se doit d’être proche de toutes les Framerioises et de tous les Framerisois, particulièrement de ceux et celles qui souffrent. Dans ce contexte, la lutte contre la pauvreté, les inégalités et les discriminations sera un objectif stratégique.

L’intergénérationnel constituera la clé de voûte de l’ensemble des projets animés par la Commune et le CPAS.  Ce lien permettra de retisser progressivement la toile relationnelle qui, au-delà de l’action déjà très présente des services de proximité, doit permettre de restituer, pour l’ensemble des habitants et quel que soit leur âge, les valeurs de respect, d’estime et d’utilité sociale.
Le CPAS amplifiera sa politique d’insertion sociale à travers de nombreuses initiatives : en soutenant la parentalité, en renforçant le magasin social, en créant un dispositif d’urgence sociale en collaboration avec la zone de police, …. Les services de proximité seront consolidés particulièrement pour les personnes âgées.
La lutte contre le surendettement par la prévention et l’éducation fera l’objet d’actions particulières au cours de cette mandature 2013-2018.
La Commune quant à elle pérennisera sa politique visant à réduire la fracture numérique par la poursuite du programme des « Espaces Publics Numériques » (EPN), qui permet de renforcer l’accessibilité de tous aux outils de la société de l’information à travers des activités d’initiation, d’apprentissage et de médiation aux usages et outils numériques. Cette politique restera bien entendu accessible à l’ensemble de notre population, avec un focus particulier sur notre population sénior.

L’accueil de la petite enfance

En matière d’accueil de la petite enfance, la majorité ouvrira une nouvelle crèche de 42 places près de la place Calmette avec des horaires adaptés à la vie professionnelle des parents. Dans cette même optique, il sera mis en place un accueil extra-scolaire, au travers d’une coordination entre la Commune et les Associations spécialisées avec des horaires adaptés.
La majorité encouragera aussi les activités pour les enfants de 2,5 à 5 ans pendant les vacances scolaires. De plus, la commune poursuivra la rénovation des établissements scolaires communaux pour améliorer le confort des enfants et s’inscrire dans un programme cohérent d’économies d’énergie ; là aussi, l’accent sera mis sur la sécurité dans et aux abords des écoles.
Avec différents acteurs du secteur (ONE, mutualités, Irsia, …), nous aborderons la problématique de l’encadrement des familles confrontées à la maladie des enfants en bas âge.

La jeunesse, au centre de nos préoccupations

 La majorité PS-MR ouvrira une auberge de jeunesse au pavillon de la Garde et développera le relais Infor-Jeunes.
Aussi, la Commune renforcera l’encadrement des jeunes via le Plan de cohésion sociale. Elle développera aussi des activités encadrées dans les quartiers, comme par exemple la pratique de différents sports de rue, mais aussi la mise en place d’activités à caractère culturel ou sportif favorisant l’émancipation du jeune dans la société d’aujourd’hui.
Ces différentes actions offriront à notre jeunesse les espaces d’expression et d’émancipation qu’elle mérite au sein de notre société.

Les seniors

La majorité renforcera la participation des aînés dans la vie communale et assurera un encadrement adapté à celles et ceux qui le souhaitent ou le nécessitent.
Les aînés sont de plus en plus actifs et présents dans notre société. A cet effet, différentes actions spécifiques seront développées au cours de cette mandature pour favoriser leur participation à la vie citoyenne et associative (cycles « sport sénior », …).
Ils peuvent également apporter une expérience de vie mais aussi professionnelle aux plus jeunes à travers notamment les échanges de savoirs et de connaissances. En vue de favoriser les échanges entre les différentes générations, nous créerons un espace de concertation entre la Commune, les Associations et les Seniors. Nous poursuivrons également notre important programme d’activités et excursions mis en place via notre service du Temps Libre.
L’intergénérationnel sera un mot d’ordre dans l’organisation des activités et services destinés aux plus âgés. Le CPAS et la Commune favoriseront ainsi l’établissement de réseaux permettant aux personnes âgées de sortir de leur isolement. Ils veilleront en outre à assurer le maintien à domicile de ces personnes via une offre de services appropriée ou, lorsque cela s’avère difficile, l’accueil dans des structures modernes et adaptées.  Dans cette optique, le CPAS créera 3 unités de 15 lits pour personnes âgées désorientées sur le site des Ecureuils. En outre, un guichet communal sur les services sociaux disponibles à destination des séniors sera créé au cours de cette mandature.

4. Rénovation urbaine, travaux et logement

Pour développer un cadre de vie harmonieux, accueillant et paisible, l’aménagement du territoire et l’urbanisme sont deux domaines  essentiels. Il en va de la qualité de vie de l’ensemble de notre population, et cette qualité de vie passe inévitablement par  la qualité de l’espace public et de l’environnement.
L’aménagement du territoire a aussi toute son importance pour valoriser l’habitat et permettre parallèlement le développement cohérent et réfléchi d’activités économiques, sociales et de loisirs. Parce que la majorité entend clairement s’inscrire dans une démarche de développement durable, cette logique tient également compte de l’environnement et de la préservation des espaces naturels, notamment des parcs et sentiers publics, en vue d’accroître la mobilité douce.
Cette démarche sera en outre complétée par la révision de plusieurs outils structurants de planification mis en place au cours des mandatures précédentes, à savoir le Règlement Communal d’Urbanisme et le Schéma de structure. Ce dernier, véritable outil stratégique transversal participatif fera l’objet d’une refonte complète pour inscrire Frameries sur la voie de la modernité. La nouvelle majorité dotera aussi Frameries d’un Plan Communal d’Aménagement pour la zone située à proximité du PASS. Toutes ces mesures permettront de placer notre Commune dans une perspective d’avenir pour les prochaines décennies, et concrétiser ainsi non seulement le développement des nombreux projets que nous comptons réaliser sur notre entité mais aussi d’adapter ces outils aux nouveaux besoins de notre population.

La rénovation et la revitalisation urbaines, clés de voûte du renouveau de notre Commune

Depuis près de 20 ans, Frameries est inscrite dans un schéma de rénovation urbaine, mécanisme régional visant au maintien de l'animation des centres urbains et d’un habitat diversifié pour toutes les classes de la population, mais aussi à l’amélioration de la qualité des logements, et du cadre de vie en général. Aujourd’hui, les centres-villes de Frameries et de La Bouverie ont profondément changé, tournant ainsi ces deux pôles urbains vers la modernité. Ces différentes opérations n’auraient certainement pas pu être réalisables avec le seul budget communal. C’est grâce aux différentes aides publiques obtenues auprès de plusieurs niveaux de pouvoir que ce qui n’était au départ qu’une vision stratégique pour notre Commune a pu devenir réalité.
Cette dynamique mise en place permet d’attirer de nombreux promoteurs immobiliers, en augmentant par la même occasion l’offre de logements sur la Commune et par conséquent, le chiffre de notre population. Cette politique, qui a clairement fait ses preuves et a permis le développement sans précédent et l’amélioration du cadre de vie framerisois et du bien-être des citoyens, nous la poursuivrons avec la même ténacité et nous étendrons le périmètre de son champ d’application à d’autres quartiers, et notamment celui compris entre la gare, la rue de Genly et la rue Franklin Roosevelt. Tout comme pour la programmation précédente, cela ne pourra être envisagé que par un partenariat actif avec la Région wallonne, se traduisant par l’obtention de conventions exécution.
Dans le cadre de la refonte complète de la rue des Alliés et du quartier des 4 Pavés, le nouveau complexe multifonctionnel, unique dans la région, permettra d'accroître l'attractivité de Frameries, notamment en captant le potentiel de clients qui gravitent dans notre zone de chalandise. En outre, le potentiel de l'espace public en terme social et culturel renforcera d’autant plus cette attractivité et contribuera non seulement à consolider la mixité urbaine et l'émulation sociale qu'elle induit, mais également à promouvoir la convivialité urbaine. De cette manière, la majorité s'inscrit pleinement dans la volonté wallonne de recentrage urbain, objectif sous-jacent aux politiques régionales en matière de logement, d'aménagement du territoire et de développement durable. Ce nouveau complexe sera donc incontestablement, par sa qualité architecturale et la qualité d’accueil et de services qui y sera proposée, la vitrine de Frameries, le tremplin vers l’avenir pour notre Commune.

Sous réserve de l’obtention de subsides et via les outils de rénovation urbaine et de revitalisation urbaine, la majorité s’engage aussi à aménager la rue Bosquétia, la rue Joseph Dufrane, la rue Général Leman, le parvis de l’église, le parc communal devant l’église ainsi que la rue du Onze novembre.  La revitalisation de la plaine Volders sera entamée, en aménageant notamment des places de stationnement et en y sécurisant le flux de circulation; enfin, le système d’éclairage de la Grand Place de Frameries sera modernisé, avec une mise en valeur particulière de l’Hôtel de Ville. Tous ces projets tendent évidemment à embellir l’espace public, à le rendre plus agréable et sécurisant pour notre population, induisant par la même occasion un sentiment de respect de ces espaces.
Les autres quartiers de l’entité ne seront évidemment pas laissés pour compte. Ainsi, la rénovation du centre de La Bouverie sera poursuivie, notamment autour du pôle culturel représenté physiquement par l’Académie de musique et la Bibliothèque. En outre, le parc communal de La Bouverie sera entièrement réaménagé, pour qu’il puisse à nouveau pleinement jouer son rôle d’espace public agréable et de lieu de rencontre favorisant la cohésion et la mixité sociale. Tous ces investissements seront réalisés et intégrés de manière harmonieuse et cohérente dans l’environnement actuel.

Des travaux publics pour une meilleure qualité de vie et plus de sécurité dans nos quartiers

En termes de travaux de voirie et de trottoirs, la majorité poursuivra leur entretien et leur aménagement, et ce, via le plan triennal et le droit de tirage. Au cours de ces travaux, l’accent sera mis sur la rénovation et la sécurisation, la modernisation du réseau d’égouttage, l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite et une attention particulière sera portée aux usagers faibles.
En outre, elle maintiendra son effort d’investissement en la matière en inscrivant de nouvelles voiries en rénovation lourde pour les programmes triennaux 2013-2015 et 2016-2018, selon un schéma cohérent élaboré à l’échelle communale. La volonté de la nouvelle majorité sera donc de tenter de répondre au mieux à l’ensemble des besoins et aux situations critiques rencontrées par les Framerisoises et les Framerisois, et ce, en fonction de moyens qui pourront être dégagés à cet effet.

L’accès au logement et un habitat de qualité : deux droits fondamentaux pour le bien-être au quotidien de nos concitoyens

L’accès au logement et un habitat de qualité sont deux droits fondamentaux pour le bien-être au quotidien de notre la population sur lesquels la majorité ne transigera pas et pour lesquels elle va intensifier son action. Frameries a connu une importante croissance démographique ces dernières années, il est donc fondamental pour le développement de notre Commune de poursuivre sur cette lancée car la richesse et la prospérité d’une Commune, c’est incontestablement sa population.
Cette politique du logement sera un des enjeux majeurs à l’avenir et le nouveau Collège entend l’affronter avec détermination. Elle s’articulera autour de deux axes essentiels : la densification de l’habitat dans les centres urbains via l’augmentation de l’offre de logements d’une part et la consolidation du logement social sur notre territoire d’autre part.
Pour augmenter l’offre de logements sur notre Commune, la nouvelle majorité entend mener les actions suivantes :

  • Mettre en œuvre une Zone d’Aménagement Communal Concerté à proximité du centre-ville de Frameries. Ce nouvel espace de plus de 11 hectares répondra non seulement aux souhaits de la Région wallonne de densification des zones habitables à proximité des centres-villes, mais il permettra aussi  la recomposition du paysage social en réalisant une connexion entre la cité « Louis Piérard » et les habitations des rues Wauters et de Fleignies. A terme, c’est presque un nouveau village d’environ 800 habitants qui verra le jour, augmentant ainsi incontestablement l’offre de logements disponibles sur notre territoire ;
  • Au sein de cette nouvelle zone, il sera envisagé l’implantation d’un éco-quartier ;
  • Poursuivre la procédure de la mise en œuvre de la ZACC de Sars.
  • Renforcer la promotion des investissements immobiliers privés sur notre Commune. Cette action sera menée entre autres, à travers des opérations de revitalisation urbaine, qui permettent de consolider les partenariats entre les services publics et le secteur privé et d’aboutir à la création de nouveaux logements ;
  • Réviser le Règlement Communal d’Urbanisme, afin de répondre aux nouveaux besoins des citoyens et aux nouvelles réalités du secteur du logement.

Par la réalisation de ces actions, la coalition entend favoriser l’accès à la propriété au plus grand nombre, et en particulier aux jeunes ménages.

Il est bien évident que cette politique d’augmentation de l’offre se placera dans une perspective de développement durable. Pour ce faire, la majorité fera tout pour encourager la construction ayant recours à des systèmes d’énergies renouvelables et moins polluants pour notre environnement, en gardant toujours à l’esprit l’intégration d’une mobilité douce et l’organisation de l’espace public favorisant une plus grande convivialité.

En matière de logement social, Frameries poursuivra son action déjà très active en la matière. Ici aussi, une série d’actions seront mises en place pour permettre à tous, et prioritairement à la frange de notre population la plus fragilisée, l’accès à un logement décent :

  • Poursuivre avec la société « Toit et moi » le développement de nouveaux logements sociaux dans certains quartiers de notre entité et favoriser par la même occasion la mixité intergénérationnelle et sociale ;
  • Elargir le nombre de logements de transit destinés à des ménages en état de précarité ou privés de logement pour des motifs de force majeure ;
  • Renforcer la lutte contre les logements insalubres, inoccupés ou loués dans des conditions indignes, en durcissant les contraintes qui s’appliquent aux propriétaires de tels logements ;
  • Améliorer la stratégie mise en place avec l’Agence Immobilière Sociale pour permettre la mise à disposition sur le marché locatif de logements inoccupés.

5. L’enseignement et la santé

L’éducation au cœur de l’émancipation

La connaissance est l’un des plus puissants facteurs d’émancipation. Elle permet à l’individu d’évoluer plus aisément dans une société complexe. La formation scolaire est fondamentale pour la structuration de la personnalité du jeune. Si l’essentiel de la matière de l’enseignement relève de la compétence des communautés, il est possible à l’échelon communal d’initier une spécificité propre au pouvoir organisateur.
L’encadrement des plus jeunes figure au centre des priorités de la majorité. Aussi, un nouveau projet pédagogique sera élaboré avec comme axe prioritaire le renforcement des apprentissages de base pour atteindre les socles de compétence. Un accent particulier sera accordé à la promotion de l’égalité des chances pour que notre enseignement soit une école de la réussite. Les projets d’établissements établiront une collaboration renforcée entre le monde enseignant et les parents.
Dans le courant de la mandature 2013-2018, la majorité veillera à renforcer l’apprentissage des langues étrangères et à favoriser le développement et l’épanouissement de l’enfant à travers des activités culturelles, sportives, de sensibilisation à la citoyenneté et à l’informatique, au travers de projets pédagogiques spécifiques. La mise en place de classes en immersion sera étudiée de manière approfondie et réalisée si les conditions optimales sont réunies.
Aussi, dans le cadre de la lutte contre le décrochage scolaire, la majorité renforcera ses actions avec nos partenaires (ASBL Garance, Maison de la Jeunesse et de la Solidarité).
Par ailleurs, la rénovation des établissements scolaires communaux sera accentuée afin d’améliorer le confort des enfants et de réaliser des économies d’énergie.

La santé, un bien inestimable à préserver

La santé constitue notre bien le plus précieux. A cet effet, la majorité développera des initiatives en partenariat avec la Maison médicale, les écoles et le monde hospitalier.
Différentes actions qui seront menées comme l’installation de la maison médicale dans des locaux mieux adaptés, la création avec le CHU Ambroise Paré des services de soins médicaux spécialisés dans la rue de Grande Bretagne ou encore l’adaptation de la politique de promotion de la santé à l’école aux besoins spécifiques de chaque établissement scolaire.

6. Le tourisme, le développement rural et l’agriculture

Notre Commune présente à la fois un caractère urbain et un aspect rural qui sont tous deux complémentaires. Même si Frameries n’a pas de vocation touristique ancestrale, elle présente malgré tout un certain potentiel qui mérite d’être développé. Le Parc d’Aventures Scientifiques, qui accueille annuellement 80 000 visiteurs, en est la parfaite illustration. Mener une réflexion touristique intégrée dans le contexte hennuyer autour du pôle de Mons semble d’autant plus judicieux que notre région va connaître un important afflux de touristes et visiteurs dans le cadre de « Mons 2015, Capitale européenne de la Culture ». Révéler les richesses peu connues de notre environnement et de notre patrimoine est donc une mission que la majorité souhaite mener à bien au cours de la prochaine mandature.
Pour ce faire, nous avons d’abord l’intention de réaménager les différents sentiers de promenade que comptent nos villages ruraux d’Eugies, Sars-la-Bruyère et Noirchain. Ces sentiers verront ainsi se développer des circuits campagnards et forestiers et seront balisés pour tous les usagers : promeneurs, cyclistes, joggeurs, cavaliers.
Nous organiserons avec l’ensemble des acteurs locaux du monde touristique, culturel, artisanal et associatif une journée du type « Week-end Wallonie Bienvenue », afin de mieux faire connaître Frameries, ses atouts touristiques, sa vie associative et son artisanat.
Nous réfléchirons également à l’élaboration d’un programme de développement du tourisme local, en collaboration avec les acteurs tels que la Maison du Tourisme de la Région de Mons, le PASS, le Parc Naturel des Hauts-Pays et les associations de commerçants, en accroissant les synergies avec ces organismes et en y incorporant nos outils culturels pour pouvoir mettre en place des « forfaits découverte ».
L’offre d’hébergement touristique est inexistante actuellement sur le territoire de Frameries. Dans la perspective de « Mons 2015, Capitale européenne de la Culture », le Collège entend bien faire en sorte que de nombreux touristes et visiteurs puissent découvrir notre Commune, ses curiosités et ses atouts. Pour atteindre cet objectif et répondre aux attentes des visiteurs en termes de logement, une Auberge de Jeunesse sera créée à l’ancien Pavillon de la Garde et pourra accueillir une trentaine de touristes en permanence. Cette nouvelle Auberge servira d’antenne décentralisée à celle existant déjà à Mons et permettra donc un lien direct entre la cité du Doudou et celle de Bosquétia, nous apportant ainsi une visibilité inestimable lors du grand événement culturel de 2015. Parallèlement à cela, nous tenterons de sensibiliser des acteurs locaux à développer le concept de gîte rural ou de chambre d’hôte.

Un Programme Communal de Développement Rural est aujourd’hui en voie de finalisation pour les villages d’Eugies, Sars-la-Bruyère et Noirchain. Grâce à ce programme basé sur la participation citoyenne, nos entités rurales vont également disposer désormais d’un outil de planification et de développement structuré et harmonieux, dans le respect de leur caractère propre et dans l’optique d’améliorer les conditions de vie de la population sur le plan économique, social et culturel, au même titre que les différentes opérations exécutées dans les centres urbains de Frameries et de La Bouverie.
Le monde de l’agriculture connaît une crise sans précédent et le nombre d’exploitations agricoles diminue comme peau de chagrin. Certes, la marge de manœuvre des instances communales est réduite dans ce domaine, mais nous entendons malgré tout soutenir ce secteur en difficulté, en nous inscrivant dans une logique de développement durable. Pour ce faire, une charte de l’agriculture visant à encourager la « culture raisonnée » sera étudiée en partenariat avec les acteurs concernés. Cette démarche globale vise, au-delà du respect des réglementations en vigueur, à renforcer les impacts positifs des pratiques agricoles sur l'environnement et à en réduire les effets négatifs, sans remettre en cause la rentabilité économique des exploitations agricoles à taille humaine. En outre, nous allons tenter de sensibiliser les agriculteurs de notre Commune à la diversification à la ferme (hébergement, fermes pédagogiques, vente directe au consommateur, tables d’hôtes, …).
A travers le projet « Commune Maya », la majorité s’engage à promouvoir les plantations d'essences "mellifères", dans le but de favoriser le développement des butineuses, qui jouent un rôle majeur dans la fécondation et la reproduction de plus de 80% des espèces végétales nécessaires à la survie de nombreuses espèces animales. La majorité veillera donc, lors de l’aménagement des espaces publics à utiliser ces plantations d’essences mellifères et incitera les promoteurs privés à en faire de même lors de la construction de nouveaux lotissements résidentiels.

 

7. La culture et le sport

Il est évident que la culture et le sport sont de puissants vecteurs d’émancipation personnelle, d’ouverture au monde, inculquant les valeurs fondamentales de respect et d’acceptation des différences, mais ils représentent également des outils fondamentaux d’insertion et de participation à la vie communautaire, en renforçant les liens sociaux et intergénérationnels.
La majorité PS-MR entend poursuivre une politique volontariste afin de faciliter l’accès à la culture et au sport pour tous.

La culture, incontournable dans l’optique de « Mons 2015, Capitale Européenne de la Culture »

En 2015, Mons sera Capitale Européenne de la Culture. Il s’agit là d’une formidable opportunité pour le développement de Mons, mais aussi pour celui de la région du Borinage. Frameries n’entend pas laisser passer cette occasion et s’inscrit pleinement dans ce projet porteur pour notre région, d’autant plus que nous disposons, sur notre territoire, d’un vivier de talents et d’outils performants pour les mettre en valeur.
A cet effet, un grand spectacle culturel et festif sera intégré à la programmation officielle de Mons 2015. Pour ce spectacle, l’accent sera  mis aussi sur la participation citoyenne ; notre centre culturel et notre Académie en seront les outils majeurs de promotion et de coordination en y impliquant les habitants de Frameries par leur participation active, tant dans le travail d’inventaire et de documentation que dans le spectacle proprement dit (figuration, mouvement de foule, …), mais aussi via la participation de nombreuses associations locales.
Notre politique culturelle repose essentiellement sur ces 3 piliers que sont l’Académie de musique, la Bibliothèque-pivot et le Centre culturel.
La qualité du travail de notre Académie n’est plus à démontrer et dépasse les frontières de notre région. La majorité entend dès lors consolider ce fantastique outil culturel, notamment en diversifiant les disciplines et en y développant de nouvelles options, telles que les danses et musiques du monde ou encore les arts plastiques.
Outil ultramoderne et performant, notre nouvelle Bibliothèque-pivot sera aussi un levier important d’émancipation, à travers la lecture publique. Parce que la lecture relève d’un apprentissage permanent et est en constante évolution, nous mettrons en place des animations complémentaires pour intégrer une approche simple et familière des nouveaux médias et faciliter l’accès à la connaissance par le livre. Nous poursuivrons donc le développement de ce formidable triptyque que représentent la Bibliothèque,  la ludothèque et notre tout nouveau bibliobus.
Avec notre Centre culturel, nous développerons une programmation variée et accessible à tous, en axant celle-ci sur la participation citoyenne. Nous continuerons à ce titre à soutenir les mouvements associatifs et accentuerons les partenariats entre ces associations et le Centre culturel.
Nous conforterons aussi le musée du patrimoine local installé à l’Hôtel de Ville.
En matière musicale et outre les activités et la formation de qualité fournies par l’Académie, nous renforcerons les activités de création musicale à la gare de Frameries, via l’Envol des Cités, et nous réfléchirons à la mise en place d’un événement musical visant à promouvoir les musiques du monde.

Le sport, un esprit sain dans un corps sain

La majorité PS-MR travaillera au quotidien pour que Frameries puisse capitaliser sur ses nombreux atouts sportifs. Dès lors, elle renforcera son soutien aux clubs sportifs. Cela se traduira notamment par l’aménagement d’un terrain synthétique pour les clubs de rugby et de football, par la rénovation d’infrastructures utilisées par nos clubs et des investissements pour améliorer les équipements de notre Hall Omnisports.
Parce que la majorité entend clairement rendre accessible la pratique du sport pour tous, elle consolidera les liens entre la population et les différents clubs. Ainsi, des partenariats seront mis en place entre les clubs et les écoles de notre entité pour favoriser la pratique du sport encadré pour nos enfants, la guidance sportive sera développée pour permettre aux plus jeunes un choix optimal de discipline, nous activerons les collaborations avec différents clubs et associations pour permettre le développement du « sport séniors » et nous encouragerons également l’intégration sportive de la personne handicapée.
Enfin, parce qu’il convient de conforter notre réputation de Commune sportive et active, nous pérenniserons l’organisation de grands événements sportifs tels que le GP cycliste Pino Cerami, les 8 Miles de Frameries ou encore l’Happy New-Year Trophy. Les événements locaux visant à la promotion de nos clubs tels que le Salon des Sports ou la remise des mérites sportifs seront évidemment maintenus. De même, la Commune plaidera pour le renforcement de l’éthique et du fair-play dans nos clubs, à travers différentes actions qui seront menées en collaboration avec ces derniers.

8. Finances, gouvernance locale et participation citoyenne

Dans le contexte économique et budgétaire extrêmement compliqué que nous connaissons aujourd’hui, assurer une maîtrise financière et une gestion rigoureuse de notre budget sont deux impératifs pour la majorité PS-MR. En effet, la crise actuelle a permis de démontrer que tout laxisme en la matière finit par pénaliser l’ensemble des citoyens.
La majorité entend donc poursuivre l’application du plan de gestion par un contrôle permanent et rigoureux des finances communales, afin d’atteindre l’équilibre budgétaire dans des délais raisonnables et sans mettre en péril la qualité des services apportés à nos concitoyens. Nous renforcerons la démarche de sensibilisation à l’égard de tous nos agents communaux pour réaliser des économies d’échelle. Nous continuerons aussi à explorer les différentes pistes de subventionnements et répondrons aux différents appels et candidatures des autres niveaux de pouvoir qui se présenteront afin de pouvoir financer des projets culturels, sociaux ou d’infrastructures qui ne pourraient pas aboutir sur base du seul budget communal. Nos délégués dans les instances para et supra communales devront exercer une vigilance accrue en matière de rigueur de gestion et nous appliquerons les préceptes de bonne gouvernance en termes de traçabilité et de transparence des décisions.
Cette politique sera menée en gardant à l’esprit que tous les investissements consentis sont nécessaires pour améliorer notre cadre de vie et augmenter le volume de notre population, véritable force et richesse de notre Commune.
Différentes pistes de partenariat avec le secteur privé et associatif seront étudiées pour renforcer l’efficacité de notre action auprès du citoyen. Ce dernier est en droit d’attendre de l’administration un service transparent, rapide, efficace et de qualité. Dans cette optique, nous évaluerons et adapterons les horaires d’ouverture aux besoins des personnes actives. Nous continuerons à nous inscrire dans une logique de modernité visant à simplifier les démarches administratives pour la population, mais nous veillerons aussi  à optimaliser l’organisation de l’administration, en améliorant le parc informatique et en privilégiant le recours aux nouvelles technologies. La qualité de l’accueil et la formation continue de nos agents sera aussi un cheval de bataille de notre administration.
Enfin, nous renforcerons également nos synergies avec le CPAS, pour parvenir à des économies d’échelle et pouvoir créer un guichet d’informations sur les différents services sociaux disponibles sur notre territoire.
En termes de participation citoyenne, la majorité poursuivra les dispositifs de concertation avec la population, notamment en cas de grands travaux de rénovation. Le journal communal et le site Internet connaîtront un lifting complet pour apporter dynamisme et modernité à ces deux outils indispensables. A travers les différents comités de quartiers, dont le rôle et le soutien seront renforcés, la majorité mettra en place des relais directs avec le citoyen. 

Par le Collège communal,

Le Secrétaire communal,                                                                                        Le Bourgmestre,

 

 

Philippe WILPUTTE.                                                                                          Jean-Marc DUPONT.